Accueil 

Annuaire

Faits et événements

Personnages

Napoléon

La France et le Monde

Waterloo

Belgique

Armées

Uniformes

Reconstitution

Publications

Liens

Nouvelles du Jour

Plan du site

Balises

   

Waterloo battle 1815

 

 

 

 

 

_

1789-1815.com

   Annuaire 1789-1815   >   France   >   Armée française   >   Garde   >   Jeune Garde

.

Jeune Garde 1809-1815

 

   

En 1809, Napoléon créa des régiments de tirailleurs-grenadiers, tirailleurs-chasseurs, conscrits-grenadiers et conscrits chasseurs. Les uns étaient administrés par les Grenadiers à pied, les autres par les Chasseurs à pied. Composés de conscrits et de volontaires ayant reçu de l’éducation, ils devaient renforcer la Garde. Tous ces corps furent bientôt connus sous l’appellation de Jeune Garde.

   
 

Ce qui différencie essentiellement la Jeune Garde de la Vieille, est le fait que les hommes qui la composent la Jeune proviennent, pour la plus grande part, de la conscription.
L'idée de compléter la Garde par des hommes provenant de la conscription n'était pas neuve chez Napoléon: on en trouve le témoignage dans une lettre datée du mois de décembre 1803 :

"L'armée ne peut suffire au recrutement de la Garde ; elle ne peut la mettre même au pied de paix, sans s'affaiblir d'un petit nombre d'hommes extrêmement précieux, ce qui m'a donné l'idée d'appeler des conscrits."
Cette idée débouchera dans un premier temps sur la création des vélites, jeunes gens de bonne famille dont l'origine sociale était garantie par l'exigence faite aux parents de payer eux-mêmes une partie de la solde.
Mais ce n’est qu’en 1808 que Napoléon, ayant renforcé les rangs des 1er régiments de Grenadiers et de Chasseurs de la Garde au moyen des hommes des 2e régiments, se retrouve avec les cadres des 2e régiments n'ayant que quelques soldats à peine à commander. Il lui vient alors l'idée de tirer parti de ces hommes pour leur faire former des conscrits qui seront ainsi dressés à la manière, et surtout dans l'esprit de la Garde.
L'ordre du 24 octobre 1808 nous renseigne sur ce qu'étaient, à ce moment là, les vues de l'Empereur sur les conscrits de la Garde : "L'intention de S. M. est d'avoir en deux mois 5.000 hommes formés et animés du bon esprit de la Garde. A mesure qu'ils seront à l'école de bataillon, l'intention de Sa Majesté est qu'on prenne les meilleurs sujets pour recruter les Fusiliers ; les autres seront destinés à recruter les grenadiers et chasseurs de l'armée."
Vu le succès de l’opération, Napoléon passe alors à l’étape suivante et transforme les seconds régiments, composés alors d’officiers et sous-officiers de la Vieille Garde encadrant et formant des conscrits, en un régiment de Tirailleurs-Grenadiers et un régiment de Tirailleurs-Chasseurs (décret du 16 janvier 1809). L'idée de Napoléon était de disposer d'une infanterie qui, tout en ayant l'avantage moral de faire partie de la Garde, ne lui coûterait pas aussi cher que les Grenadiers et les Chasseurs.
De plus, il se constituait une réserve de recrutement pour la Garde, ainsi qu'une école de formation de caporaux pour l'armée.

(à suivre.)

   
 

Corps relevant du Conseil d’administration des Grenadiers à pied :
Tirailleurs-Grenadiers
Conscrits-Grenadiers
Tirailleurs
Flanqueurs-Grenadiers

Corps relevant du Conseil d’administration des Chasseurs à pied :
Tirailleurs- Chasseurs
Conscrits- Chasseurs
Voltigeurs
Flanqueurs- Chasseurs

Gardes Nationales de la Garde
Pupilles.

 

 
 

_ Retour au haut de la page.

Page d'accueil

Plan du site

Nouvelles du Jour

Pour écrire

La Patience - www.1789-1815.com © Bernard Coppens 2016 - Tous droits réservés.